VO CO TRUYEN PARIS

5 armes bases Vo Co Truyên.

  • Les 5 armes de bases du Vo Co Truyên.

    Les 5 armes de bases du Vo Co Truyên.

    Binh Khí Võ Cổ Truyền
    LES ARMES FONDAMENTALES DU VO CO TRUYEN

    La pratique des armes est complémentaire de la pratique à mains nues, elle permet aux pratiquants d’acquérir la condition physique, développer la masse musculaire, tonifier les tendons et d'accroître la maîtrise technique par la précision du geste.
    Le maniement des armes sert à développer et à améliorer des compétences physiques et techniques que seule certaine arme pourrait apporter grâce à sa nature et sa spécificité.

    Afin d’obtenir toute la compétence physique ainsi que l’habilité, le pratiquant a besoin de savoir manier toutes sortes d'armes, au minimum les 5 armes fondamentales.

    Spécificitédes 5 armes fondamentales :

    La théorie des 5 éléments se sert des propriétés symboliques des 5 substances naturelles pour classer toute chose de la nature en différentes catégories. Pendant la mutation, quand le Dương (Yang) se transforme et le Âm (Yin) se constitue, les Deux Pôles (Âm Dương) forment et génèrent les cinq éléments (5 énergies). Ces 5 éléments sont le métal, l’eau, le bois, le feu et la terre. Ces 5 énergies (Ngu Hành) se régularisent selon lanature et les cinq saisons s’établissent harmonieusement. Ainsi les cinqéléments s’associent et génèrent tous les existants.

    Les 5 armes sont ainsi attribuées :

    Le bâton représente l’élément « Terre »
    La hallebarde représente l’élément « Bois »
    L’épée représente l’élément « Feu »
    Le sabre représente l’élément « Métal »
    La lance représente l’élément « Eau »


    Côn ou Roi (Le Bâton) :

    Les compétences des armes doivent passer par l’acquisition de cette arme qui sert de base technique pour toutes les autres armes, c’est à dire, la coordination des gestes des membres supérieurs et inférieurs et la multiplication de puissance ainsi que l’équilibre et renforce l’énergie de la rate* (la force).

    * La rate est comme la terre. Tout doit passer par elle. Une toute petite machine qui est nécessaire à la survie de tout l’organisme.

     
    Đại đao(hallebarde) :

    Par sa lourdeur et sa difficulté de maniement cette arme est un auxiliaire d'entraînement parfait pour améliorer l'enracinement et la musculature du pratiquant.
    Elle développe la force du haut du corps ainsi que des tendons solides et renforce l’énergie du foie*(Résistance). Sans doute pour laquelle elle n’est destinée qu’aux généraux valeureux.

    * Le foie est un organe dont on sait qu’il est l’usine métabolique de l’organisme.
     
     
    Đao (Le Sabre)

    Le principe circulaire dans sa pratique fait que le mouvement est plus dynamique. D’où cette forme de travail favorise le travail du souffle, la dextérité et la justesse des coups tranchants. La difficulté dans la pratique du sabre est l’utilisation du bras gauche. D’où l’importance de se former auparavant à l’utilisation du bâton. Afin d’acquérir l’harmonisation des deux bras pour équilibrer les énergies. Sa pratique renforce les poumons* (Souffle).

    * Les poumons respirent l’air, l’expulsent du corps ; ils sont tributaires du changement de la nature, tantôt froid, tantôt chaud, ils subissent comme le Métal, l’influence de la température.


    Kiếm (L'épée)

    D’un point de vue mental l'épée enseigne la discipline, la patience, la précision et la concentration. Sa pratique développe la droiture et la détermination.

    Dans les applications martiales, il ne s’agit pas detrancher comme avec le sabre, mais, en réalité, de couper en effleurant, par touches rapides sur le passage des principales artères se situant près des articulations.

    Ce qui explique l’extrême précision. Dû à son travail rapide, le maniement de l’épée favorise le travail de la circulation sanguine et renforce l’énergie du cœur* (cardio).

    * Le cœur pompe le sang, répartit donc la chaleur dans lecorps, agit comme le feu… rapide.


    Thương (La Lance)

    Dans le tableau de la concordance avec les Cinq Mouvements de l’énergétique, la lance symbolise l’intelligence et la vivacité de l’élément "Eau", ainsi que son caractère changeant et imprévisible. Le maniement de la lance requiert donc rapidité d’exécution, précision, détermination, y compris de multiples feintes.
    La manipulation de la lance se doit de demeurer très fluide avec des piques indirectes, sinueuses et ondoyantes. La lance favorise le travail de la rapidité, de la précision et affermit les postures. Son maniement subtil favorise le travail des os, des articulations, les muscles antagonistes et renforce les reins* (Puissance).

    *Les reins sont des petites machines qui travaillent pour éliminer les déchets du corps, ils ont besoin de beaucoup d’eau pour travailler. La raison pour laquelle, on attribue l’eau aux reins.